La transparence des informations du propriétaire : La clé de voute de la fiabilité d’un site Web

Parmi les informations recherchées par Scamdoc lorsqu’il réalise une analyse de site internet, les données d’identification du propriétaire sont clairement les plus importantes pour son algorithme. Pour faire simple ou le dire autrement : plus un site internet est transparent sur l’identité de son propriétaire, meilleur est son score ! A contrario, son score peut drastiquement être revu à la baisse si le propriétaire « se cache » ou omet tout simplement de se présenter… même s’il est parfaitement légitime.

Quelles sont les données d’identification attendues ?

L’entreprise qui gère Scamdoc est française. En France, il existe une loi que les fondateurs de Scamdoc apprécient particulièrement qui se nomme « la loi de confiance dans l’économie numérique » qui, en phase avec une directive Européenne, explique clairement les informations qu’un site à usage professionnel doit afficher.

Eh bien, malgré le fait que cette loi ne s’impose normalement pas à l’échelle internationale, l’équipe de Scamdoc a décidé d’en faire une référence en considérant que l’approche européenne doit être la norme ! D’ailleurs, Scamdoc nomme cela le « Standard Scamdoc ».

Du coup, voici les informations que doit afficher un site professionnel pour être considéré comme transparent vis à vis de ses utilisateurs :

  • Le nom de l’entreprise (ou le prénom et le nom du dirigeant dans le cas d’une auto-entreprise)
  • L’adresse postale de l’entreprise
  • Le numéro d’identification de l’entreprise
  • Le mail pour contacter l’entreprise
  • Le numéro de téléphone pour la contacter
  • Les coordonnées du directeur de publication : il s’agit d’une personne physique (pas morale) qui a la responsabilité éditoriale du site internet.

Pourquoi ces informations sont importantes ?

La symétrie de l’information est un concept essentiel pour l’établissement de la confiance entre 2 parties. Sur internet, nous avons en général un professionnel d’un côté et un particulier de l’autre. L’information est considérée « symétrique » lorsque les 2 intervenants ont le même niveau d’information.

Lorsqu’un internaute s’engage dans une relation commerciale avec un professionnel, il fournit alors plusieurs informations : ses coordonnées d’identifications et postales. Eh bien, la symétrie de l’information requière exactement la même chose de la part du professionnel pour qu’une relation de confiance soit établie !

Si les informations sont asymétriques (que le professionnel en sait plus que l’internaute), Scamdoc considère alors que le niveau de fiabilité est faible.

Donc, pour résumer, l’affichage des données d’identification sur un site web professionnel est primordial pour instaurer confiance et transparence. Cela facilite la communication avec les clients en cas de problème et démontre le professionnalisme et la responsabilité de l’entreprise.

Où ces informations doivent être présentées ?

Pour un site internet, dans l’absolu, partout où cela est possible : sur le site internet lui-même et sur sa « carte d’identité » (la base de données Whois).

Scamdoc analyse les sites pour tenter de rechercher ces informations. Plus elles sont apparentes, plus elles sont susceptibles d’être analysées et générer un score de confiance élevé. Dans certains cas, le système ne parvient pas à trouver les informations par ses propres moyens. Dans ce cas, il est possible de l’assister en lui indiquant par le biais d’un formulaire de révision de score.

Quelles sont les limites et les sites non concernés par ce critère ?

Les sites non professionnels (donc personnels) ne sont pas soumis à ce critère. Malgré tout, il est nécessaire d’informer l’algorithme de la spécificité du site internet par le biais du formulaire de révision. Il est rare que Scamdoc le détecte seul…

Par ailleurs, il existe une autre limite : certains sites internet peuvent volontairement afficher des informations fausses. Même s’il arrive que la manœuvre permette de booster artificiellement son score, le recoupement d’informations peut mener Scamdoc à appliquer une sévère pénalité sur ce point. C’est donc un sport à risques…

Quel est l’impact de ce critère sur le score de Scamdoc ?

Scamdoc évalue en partie la fiabilité des sites Web sur la base de la transparence des données d’identification du propriétaire.

Lorsqu’un site ne présente aucune donnée d’identification, Scamdoc en déduit un manque de transparence et réduit le score de fiabilité.

Si les informations sont incomplètes, conformément au « Standard Scamdoc », le site reçoit une amélioration de son score, car une identification partielle est possible. Cependant, le score de confiance n’atteindra pas son potentiel maximal car toutes les informations nécessaires à une identification complète ne sont pas disponibles.

En revanche, un site affichant toutes les données d’identification requises selon le « Standard Scamdoc » est susceptible d’obtenir un score de confiance élevé.

Il est essentiel de noter que Scamdoc ne se contente pas de vérifier la présence ou l’absence d’informations. L’algorithme de Scamdoc est conçu pour détecter des incohérences ou des informations fausses. Si un site présente de fausses informations ou des données usurpées, cela peut entraîner une forte baisse du score. Donc, plus que la présence d’information